AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de la libération d'Havrefiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 191
Age : 37 ans
Localisation : Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur http://www.havrefiel.com
MessageSujet: Histoire de la libération d'Havrefiel   Jeu 15 Déc - 22:51


Citation :

Histoire de Havrefiel

Située en plein cœur du Bois de la Pénombre, Havrefiel était, au temps où la lumière inondait encore de sa présence les lieux, une petite ville prospère et bien qu'elle soit isolée cela n'empêchait pas les honnêtes artisans d'Elwynn d'y vivre et d'y travailler sans crainte. Mais un jour tout bascula, les ténèbres s'abattirent sur la région et chaque recoin illuminé devint alors plongé dans une obscurité oppressante, les arbres perdirent leurs feuillages et les créatures nocturnes établirent petit à petit leur territoire dans les environs. La malédiction avait frappé, obscurcissant le Bois et Havrefiel dans un même temps.

Dorénavant noyée dans un brouillard d'un froid pénétrant, la peur et l'angoisse s'installèrent peu après l'obscurité, effrayés, les habitants devinrent méfiants, paranoïaques, craignant le moindre bruit perçu. Les tensions montèrent entre les villageois et l'atmosphère malsaine se rependait aussi vite que cette brume, enfermant la population dans leurs demeures, dernier rempart de sécurité derrière lequel ils pouvaient s'abriter.

Mais loin d'être abattus certain villageois prirent les armes, bien décidé à ne pas se laisser faire et à déjouer le sinistre destin qu'ils leur étaient réservés. Ainsi partirent, sans jamais revenir, les premiers groupes armés. Et parfois, dans cette nuit sans fin, l'on entendait des sanglots, des cris de détresse de femme ou de mère à qui un chasseur ramenait parfois un doigt munit d'une alliance ou bien une lettre d'adieu écrite dans le sang.

Force de constater que nul ne pouvait échapper à son destin les villageois finirent par renoncer, se pliant à ce destin funeste qui était le leur, mais le pire restait à venir. Un soir, plus froid et plus sombre, le silence tomba sur le petit village d'Havrefiel. Plus un bruit, les grognements des loups habituellement si présents, les cris des corbeaux, les chuchotis des araignées, plus rien ne perçait à travers le brouillard, un silence de mort, rendant l'atmosphère pesante, les tremblements se faisaient sentir, malgré le froid intense la sueur perlée à grosse goûte sur le front des hommes chargé de la sécurité.
Une rafale de vent souffla, accompagnant un mugissement atroce, une complainte de souffrance clouant sur place de terreur quiconque l'entendit, apparut alors sous les yeux exorbités d'effroi des villageois, des Spectres, une armée damnée ayant soif de terreur. À compter de ce jour, les villageois ne dormiraient plus jamais sur leurs deux oreilles. Et aux bruits des loups et des autres créatures s’ajoutèrent les sinistres chants des spectres qui s'installèrent dans le village.
Prenant plaisir à terrifier les pauvres villageois, se nourrissant de leurs peurs, de leurs craintes, de leurs angoisses.


Ce n'est que bien des années plus tard, qu'enfin surgit une lueur d'espoir pour les habitants d'Havrefiel, le chef d'une troupe de mercenaires, du nom de Maldan Sombreval apprit l'existence de ce village lors d'une expédition et n'y voyant qu'une opportunité pour lui et ses hommes d'enfin s'établirent, décida de lever la malédiction. Avec ses hommes, il entreprit d'engager la bataille contre les sombres entités assaillant le village depuis déjà trop longtemps.
Il prépara ses hommes, leur donna un discours digne d'un commandant, insufflant courage et détermination, dans son regard se lisait la haine de ces odieuses créatures, il était temps pour elles de retourner d’où elles venaient.
La bataille s'engagea dès l'entrée des hommes dans le village, les spectres, furieux se ruèrent sur eux en hurlant leur rage, les mercenaires ne se démontèrent pas et crièrent alors aussi fort qu'ils le purent en réponse, dans le tumulte du combat seul la voix du Commandant Sombreval percé, plus puissante, plus ferme, criant ses ordres à ses hommes, tout en repoussant ses assaillants.
Deux jours. Ou plutôt deux nuits, c'est ce qu'il fallut pour qu'enfin les mercenaires remportent la victoire, une victoire glorieuse tant et si bien que lorsque le dernier spectre fut banni, certains mercenaires ne purent s'empêcher de crier leur joie.

Les villageois déverrouillèrent leurs portes, craintif et toujours effrayés, observant ces hommes couverts de sueur et de sangs, certains blessés plus que d'autres, étaient-ils ici pour libérer le village ?
La rumeur se confirma bien vite cependant, ils étaient maintenant libres, ces hommes, ces inconnus venaient de sauver leur village.

Ainsi naquit la légende des Libérateurs d'Havrefiel, nom qui leur fut donné par les villageois suite à leurs exploits. Dorénavant, nul mal ne rongerait à nouveau Havrefiel.

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de la libération d'Havrefiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assassin Creed 3 : Libération
» Visite du général De Gaulle à Bruxelles (libération)
» Assassin's Creed Libération
» Tentatives de libération de la Reine
» Rapport de l'Opération Espoir & Libération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation de la guilde :: Présentation de la guilde-
Sauter vers: