AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le Guide des Premiers Soins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sergent
Sergent

Messages : 46
Age : 30 ans
Métier : Mercenaire casseuse de bouches
Localisation : Hurlevent
Aime : L'alcool, la baston, l'or.
Déteste : Le mauvais alcool, les méchants mais surtout les pas gentils !

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le Guide des Premiers Soins   Dim 12 Mar - 22:54

En entrant dans l'infirmerie, sur le petit meuble en bois à droite sont rangés deux exemplaires du "Guide des Premiers Soins".
Un petit ouvrage en libre accès à tout les habitants, ayant pour vocation de leur permettre de sauver des vies dans la mesure du possible, et surtout de ne pas aggraver des cas.

Citation :
Lexique:

A - L'anatomie
I - Le squelette
II - Les organes vitaux

B - Les différentes blessures
I - Les plaies
II - Les brûlures
III - Les fractures

C - Les soins
I - En cas de plaies
II - En cas de brûlures
III - En cas de fractures
Citation :

A - L'anatomie
De façon à bien opérer, la personne effectuant les premiers doit avoir une connaissance aussi complète que possible de l'anatomie humaine. En voilà donc un descriptif détaillé.

I - Le squelette
Le squelette comprend, bien entendu, l'ensemble des os du corps humain.

1. La main
La main est composée de 28 os (en prenant compte du radius et du cubitus, os du poignet). La main est principalement exposée aux fractures et aux plaies minimes.
Néanmoins, lors du diagnostique, aucune possibilité n'est à omettre.

Voilà donc un descriptif des os de la main (et du poignet).



2. Le crâne
Composé lui de 29 os, le crâne est souvent soumis à des chocs importants (un choc crânien peut mener à des dégâts aux cervicales ! Chose à prendre en compte lors du diagnostique) La fracture crânienne la plus minime peut avoir de grave conséquence et nécessite une opération dans de brefs délais.




3. La colonne vertébrale
La colonne vertébrale est composées de 24 vertèbres : sept vertèbres cervicales, douze thoraciques et cinq lombaires. La colonne vertébrale protège la moelle épinière. La fracture d'une vertèbre peut être dramatique, et entraîne des cas de para, ou de tétraplégie (paralysie des membres inférieurs, ou des membres inférieurs ET supérieur.)
La colonne vertébrale est mise à l'épreuve lors de chute sur le dos, sur les cervicales ou le crâne, ainsi qu'à des chocs venant de l'arrière.




4. La hanche
Formée du fémur et du bassin, la fracture de la hanche est douloureuse et immobilise pour une longue période.




5. Le genou
Le genou est composé du fémur, de la rotule, du tibias et du péroné. Il est sensible aux chutes et aux chocs.




6. Le pied
Tout comme la main, le pied comprend 28 os.




7. Le thorax
Le thorax se partage en deux parties principales : les côtes, aux nombres de 24, et le rachis, composé de 12 vertèbres.
Les côtes cassées ou fêlées sont fréquentes dans la mêlée !




II - Les organes vitaux
Lorsqu'un organe vital est touché, une intervention d'un chirurgien est nécessaire. Le seul soin préalable pouvant être appliqué est une réduction de l'hémorragie.

(Organes vitaux : le cœur, les poumons, le foie, la rate, l'estomac, les intestins - grêle et gros -, la vésicule biliaire, la vessie.)

Citation :

B - Les différentes blessures

I - Les plaies
Quelle que soit la plaie, sa gravité, sa taille et sa localisation, elle nécessitera d'être désinfectée, sans cela les risques d'infections sont important.

Les plaies superficielles :
Les plaies superficielles touchent la peau et le tissu graisseux, ce sont les égratignures, les écorchures et les petites coupures. Vous pouvez juger de la profondeur d’une plaie en écartant délicatement ses deux bords. Elles ne sont pas plus large que la paume de la main.

Les plaies profondes :
Les plaies profondes affectent les tissus nobles (veines, artères, tendons) et touchent les zones situées sous les couches de la peau. Toute plaie à l’œil est une plaie grave.
La plaie nécessite une suture, et l'application d'un onguent adapté.

Certains cas sont particulièrement alarmant. Les plaies dites "soufflantes", sont repérable grâce à la gêne respiratoire du blessé ou grâce à des bulles présentes sur la plaie lors des cas les plus graves. Une plaie "soufflante signifie que le poumon a été percé. Une plaie à l’œil nécessitera l'intervention immédiate d'un médecin.


II - Les brûlures

Les brûlures au premier degré :
Ce sont les brûlures les moins graves et les plus répandues. Seul l’épiderme est touché. Elles ont pour conséquence l’apparition de rougeur et la sensibilité accrue de la région touchée.

Les brûlures au second degré :
Une brûlure du second degré est définie par l'apparition d'une de "cloques". Les brûlures du second degré se séparent en deux entités : le second degré superficiel et le second degré profond.
Ce qui les sépare est le niveau d'atteinte du derme, qui influera sur la capacité de la peau à se régénérer. Le diagnostic de la profondeur est difficile, même pour un professionnel : bien souvent, la brûlure sera qualifiée de « second degré intermédiaire » et c'est l'évolution (sur 7 à 10 jours) qui permettra de faire un diagnostic plus précis. Ce diagnostic est d'autant plus complexe que des zones de profondeur de brûlure variable peuvent coexister sur la même brûlure.

Les brûlures au troisième degré :
Ce sont les brûlures les plus graves. Elles détruisent toute la peau (derme et épiderme). La peau endommagée prend alors une coloration blanche, brune ou noire. Ces régions deviennent insensibles, sèches et sujettes aux infections. Dans ce cas, il n’y a aucune possibilité de régénération d’elle-même pour la peau car toutes les cellules cutanées sont absentes.
En cas de lésion étendues, le diagnostique vital est en jeu.


III - Les fractures
Les fractures sont parfois dures à évaluer. Tout dépend du contexte, du blessé (antécédents, âge, etc...).
Elles seront diagnostiquées à l'aide de palpations, afin de localiser la douleur, d'un bilan de mobilité.

Certaines fractures font apparaître des ecchymoses, facilitant le diagnostique.

Les fractures ouvertes :
Les fractures ouvertes sont très dures à soigner, et nécessite une période de repos et d'immobilisation complète extrêmement prolongée.

Citation :

C - Les soins

I - En cas de plaies
Les soins à appliquer seront différents selon la nature de la plaie ainsi que sa cause (lame, balle, flèche), le diagnostique et le contexte jouent alors un rôle important.

1. Armes tranchantes
Les blessures par armes tranchante entraînent donc une plaie. La première chose à faire et de déterminer sa nature (sa gravité).
Le soigneur devra ensuite désinfecter aussi bien que possible (et ce même pour une plaie minime). Si une plaie touche un tendon, une veine, etc... une intervention chirurgicale sera nécessaire. Néanmoins, il faudra suturer la plaie en attendant des soins plus important afin d'éviter une infection.

Il faudra ensuite panser la plaie, ou appliquer un linge propre, de façon à contenir l'hémorragie et à éviter une infection.
Bien entendu, une plaie minime n'entraînera aucune opération par la suite, sauf en cas d'infection, et dans la plupart du cas le blessé sera encore apte au combat. Si la plaie est plus grave, l'intervention de personnes plus compétentes sera nécessaire.

2. Balle
La première chose à vérifier lors d'une blessure par balle est sa provenance, de façon à évaluer sa trajectoire et ainsi devener quels organes auront pu être touchés. L'une des choses à ne surtout pas faire est de retirer la balle, cela pourrait aggraver l’hémorragie (élever le membre touché permet de limiter l'hémorragie).
Une blessure par balle ne présentant pas d'hémorragie apparente n'est pas pour autant moins grande, le risque d'hémorragie interne est important. L'intervention d'une personne compétente sera alors nécessaire.

3. Flèches
La flèche devra être retirée (si elle a traversé le blessé, elle sera retirer par son point de sortie, et non son point d'entrée). Si vous devez trop forcer pour retirer la flèche, vous n'y toucherez pas, en attendant l'intervention d'une personne compétente.

Une fois la flèche retirer, appliquez un pansement un linge propre, de façon à limiter l'hémorragie. Là aussi la présence d'hémorragie interne est à envisager, toutes blessure par flèche nécessitera une visite médicale.


II - En cas de brûlures

1. Premier degré
Refroidissez la plaie (eau fraîche) et appliquez un onguent approprié, de façon à réhydrater.

2. Second degré
Ne percez pas les cloques, refroidissez la plaie, et appliquez un onguent (si la douleur vous le permet). Recouvrez d'un pansement ou d'un linge propre avant de consulter un médecin !

3. Troisième degré
Une blessure au troisième degré devra être prise en charge par un médecin dans les plus brefs délais !


III - En cas de fractures
En cas de fracture, la partie fracturée devra être immobilisée. Assurez-vous que la position n'entraîne aucune gêne respiratoire. Ne déplacez pas le blessé à moins qu'il soit en danger.
En cas de fracture ouverte : tentez de stopper l'hémorragie, ne tentez pas de remettre l'os en place ! Appelez les secours, l'intervention d'une personne compétente sera nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mort
Mort

Messages : 35
Métier : Tueur de mages
Localisation : Azeroth

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Guide des Premiers Soins   Lun 13 Mar - 2:36

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Guide des Premiers Soins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monter les Premiers Soins... de 0 à 525
» [GUIDE] Vos premiers pas sur Discord
» Avis de création, et présentation des Soldats du feu d'Hurlevent.
» Guide de premier soins pour débutant
» [Guide] Chaman spé Heal 3.1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration de Havrefiel :: Infirmerie de Havrefiel-
Sauter vers: