AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 [17/03/37] Quatrième jour du raid en Kalimdor (part 2/4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Libératrice
Libératrice

Messages : 31
Métier : Mercenaire
Localisation : Hurlevent
Aime : L'alcool, la baston, l'or, l'alcool, l'alcool, l'alcool, l'alcool, l'alcool, l'alcool, les hommes, les femmes, les elfes, sa maison, ses cheveux, le potiron, la viande, l'alcool avec de la viande, l'alcool avec un homme, l'alcool avec une femme, l'alcool avec un autre alcool, l'alcool avec la baston, l'alcool avec un(e) elfe, ah, et l'alcool.
Déteste : Les bilans médicaux, Deborah, le mauvais alcool, les méchants.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [17/03/37] Quatrième jour du raid en Kalimdor (part 2/4)   Sam 18 Mar - 18:19

Citation :
<Le rapport est rédigé d'une fine et ronde écriture pouvant rappeler celle du Sergent Chantevent>

Rapport de mission du 17/03/37
Rédigé par Sunnevah Kinckerry, avec l'aide du Sergent Chantevent

Objectif(s) :
Rejoindre l’escouade déployée la veille afin de capturer le plateau de Mornebrume et éradiquer les Nagas présents.
Mise à jour en cours de mission : Tuer la chef des Nagas : Naloath

Troupes déployées :
- Commandant d’Expedition Mornoiseau
- Commandant Sombreval
- Sergent Aenethia Chantevent
- Libératrice Cler Walendrill
- Libératrice Sunnevah Kinckerry
- Libératrice Prudence Harpper
- Guérisseuse Shiaky

- Habitante Thalia Stanford
- Prêtre Ewann Stanfield

Faits :
Départ pour la mission à 21h30

Alors que le Sergent Aenethia finissait de recevoir les soins lui permettant de rejoindre l’opération, trois coups de cor résonnèrent à l’est du camp de Blanchécume, trois coups signifiant une alerte.
Le calme se fit dans le camp l’espace de quelques secondes avant que les ordres ne fusent. Moins d’une minute plus tard nous partions en direction du cor et accessoirement du plateau conquis par Mornoiseau et son groupe la veille.
En approchant nous entendîmes des bruits de combat et on vit des lueurs de torche se déplacer sur les hauteurs, puis en rejoignant le camp nous fîmes face à un véritable champ de bataille, un petit front de mercenaires menés par Mornoiseau tenant encore tête à une horde de nagas venant de marécages en amont, disposant eux aussi d’une ligne d’archer, une dizaine environ.

Nous rejoignîmes le front pour le consolider, tandis que les tireurs se mirent en position avec le reste des archers alliés. Nos renforts nous rendîmes plus nombreux que les Nagas et une bataille féroce s’ensuivit, le fracas de l’acier contre l’acier, des gerbes d’étincelles rejoignaient les cris de douleurs des deux camps alors que quelques mercenaires tombaient, mais pour chaque mercenaire perdu, c’était plusieurs nagas neutralisés. Dans le chaos les flèches des alliés passèrent non loin de nous, faisant siffler les oreilles mais réussissant à tuer une poignée des nagas.

Alors que nous réussissions à faire avancer le front, le nombre de nagas se ruant sur nous ne faiblissait toujours pas, et ils ne tardèrent pas à nous envoyer une volée de flèche, bien heureusement contrée par le mur de bouclier formé par les mercenaires. Une flèche trouva cependant son chemin entre les défenses et se logea dans l’épaule gauche de Clerâ.

Le front de bouclier se mit à avancer à l’unisson alors qu’en retrait, quelques mercenaires se mirent à faire résonner leurs tambours au rythme des éclats de l’acier et du sang déversé, motivant les troupes à avancer sans relâche pour progresser jusqu'à l’ancienne position des archers nagas ayant battu en retraite, et leur donna sans doute même la force de repousser un ultime assaut de naga sautant sur les boucliers dans la pente ardue.
Citation :

Tout en avançant pas à pas, les porteurs de boucliers ouvrirent des espaces pour nous permettre d’élancer nos lames sur les ennemis, les faisant tomber pour mieux leur marcher dessus, nous finîmes par arriver jusqu’à un plateau marécageux où un front de nagas cuirassés nous attendait, précédant une petite troupe naga tentant de résister à notre avancée.

Nos tireurs agirent en premiers, décochant une nouvelle volée de flèches qui harcela et blessa de nombreux nagas. Puis Mornoiseau ordonna la charge et nous nous élancèrent dans les marécages. Notre charge se transforma en une percée et la bataille rangée devint un carnage désordonné, des têtes volaient, des nagas et des mercenaires tombaient alors que la boue prenait la couleur du sang en même temps que les lames.

Les tambours résonnaient toujours alors que nous sortîmes victorieux de cette bataille, Mornoiseau reçu quelques soins de la part d’Ewann et Shiaky avant d’ordonner la remise en formation de la troupe et l’avancée vers les ruines de Mornebrume, plus loin derrière les marécages.
Là-bas les nagas se faufilèrent entre les piliers et reculèrent en nous voyant arriver, certains d’entre eux à l’allure fragile, presque maladive. Mais une grande naga de distingua et avance jusqu’à une quinzaine de mètres de nous, portant une armure de combat et armée de deux lames, il ne faisait aucun doute que c’était l’un des chefs recherchés : Naloath.

Cette dernière demanda un duel pour sauver son peuple, et Mornoiseau décida de l’accepter, en prenant tout de même quelques précautions. Je partis alors prévenir Aenethia de se tenir prête à tirer, et Sombreval de se préparer à lancer les troupes si le duel venait à tourner au désavantage du guerrier.
Mais fort heureusement il n’y eu pas besoin d’un tel recours, Mornoiseau se démarquant dans un combat singulier et sans merci, il parvient à esquiver, parer, contre-attaquer et finit par planter sa lame dans le plexus de Naloath, celle-ci ressortant par son dos et faisant taire les clameurs de ses nagas, alors que nous acclamèrent notre champion.

Mornoiseau jeta la tête tranchée de Naloath vers les nagas pour leur instiller la peur avant de nous ordonner de les exterminer, ordre que toute la compagnie prit à cœur d’exécuter, le flot de mercenaire passant autour de Mornoiseau pour se ruer sur les nagas restant, les archers et lanceurs de sorts les harcelant à distance. Il ne fallut qu’une quinzaine de minutes pour terminer le massacre en cours et ôter le souffle au dernier naga vivant.
Les troupes scandèrent leur joie et levèrent leurs armes avant de pleurer leurs camarades tombés au combat.

Les soigneurs s’attelèrent à prendre soin des blessés tandis que nous nous mirent à fouiller les ruines à la recherche de butin en attendant l’arrivée des provisions et des fournitures pour monter le camp.

Le plateau de Mornebrume est conquis par l’alliance des mercenaires à minuit.
Fin de rapport

Sunnevah Kinckerry
Revenir en haut Aller en bas
 
[17/03/37] Quatrième jour du raid en Kalimdor (part 2/4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour au ski avec les potes du lycée
» Quatrième jour : Les loups n'avaient pas très faim ce soir... A moins que...?
» Le buff raid de Varian Wrynn
» Clément & André: Le jour de la pizza(Sortie de 25)
» Pour améliorer nos raid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration de Havrefiel :: La Caserne des Libérateurs :: Rapports & Comptes rendus-
Sauter vers: