AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Banni] Dorian Casteleven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Banni de Havrefiel
Banni de Havrefiel

Messages : 13
Age : 39 ans
Métier : Soldat - Maître Assassin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Banni] Dorian Casteleven   Ven 5 Mai - 11:01

Dorian Casteleven d'Aeramas
– Ancien Libérateur–



► Fiche signalétique

Prénom & nom : Dorian Casteleven d'Aeramas
Race : Humain maudit
Sexe : Masculin
Taille : Humain : 1m80 - Worgen : 2m50
Stature : Athlétique - Imposante
Age : Trente neuf ans
Date de naissance : Dixième jour du huitième mois
Lieu de naissance : Domaine Casteleven d'Aeramas - Gilnéas
Fonction à Havrefiel : Libérateur

► Apparence

Dorian Casteleven est un humain maudit. Un homme ayant l'esprit d'une bête en lui, la bête maîtrisée par le rituel druidique. L'homme en lui-même mesure un mètre quatre-vingts, ayant des épaules carrées, il est visiblement entraîné aux combats. Les cheveux du Baron déchu sont d'une couleur de jais. Quand vous l'apercevez, il restera toujours droit, comme sûr de lui. Ce qui vous surprendra le plus chez lui, ce sont ces yeux, ceux-là sont de la couleur de la rose gilnéenne. Ils rappellent l'endroit que l'homme fréquenter auparavant.

La taille, l'odeur, les yeux, la gueule, les poils. Tout est présent pour vous rappeler à quel point vous n'aimeriez pas avoir ce worgen comme animal de compagnie. Mesurant environ deux mètres cinquante, sans être courbé, il est impressionnant. Ses yeux, sont beaucoup plus rouges, comme la couleur du sang, le sang de ses proies. Les poils sont noirs et gris, un noir sombre comme le pelage d'un merle, il y a visiblement plusieurs poils gris qui poussent, est-il vieux ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Banni de Havrefiel
Banni de Havrefiel

Messages : 13
Age : 39 ans
Métier : Soldat - Maître Assassin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Banni] Dorian Casteleven   Mer 10 Mai - 11:53

Dorian Casteleven d'Aeramas
– Libérateur –


► Histoire


Il faisait déjà nuit noire, lorsque Dorian rentré à son domaine, il avait passé sa journée à tenter de repousser l’invasion de l’armée de la Dame Noire. Quand sur le perron de son manoir, il fut attaqué par une bête de grande taille, qui ressemblait à un loup. La bête mordit le Baron au niveau de son épaule gauche et la bête s’enfuit laissant Dorian sur place. Gisant dans son sang, c’est sa femme, Anasthasia, qui le trouva, elle accourra vers son mari inconscient, et se mit à hurler pour alerter les secours.

Le lendemain, quand, Dorian se réveilla, il fut surpris de se trouver dans son salon. La pièce était dans un désordre inhabituel. Le Baron se leva et il fut pris vertiges, il trouvait que le sol n'était plus aussi loin que d’habitude enfin, il ne s’attarda pas sur ce détail. Il se demanda ce qui s’était passé dans son salon et commença à chercher sa femme et sa fille. Dès qu’il mit un pied en dehors du salon, il fut étonné par le désordre mais encore plus le sang qui était éparpillé dans les couloirs et les pièces adjacentes. Il n’avait aucun souvenirs de sa soirée et encore moins de sa nuit. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il avait terriblement mal partout mais il se disait que c’était dû à sa présence tous les jours au front. Il se mit à la recherche de sa femme et de sa jeune fille. Plus, il les cherchait plus il découvrait du sang et des pièces, des meubles démolis et des traces des griffures un peu partout. Il commença à ressentir un sentiment de crainte… Sa plus grande peur. Il courra en direction de la chambre de sa fille, Priscilla, il n’y trouva à première vue rien. Plus il s’approchait du lit, plus il trouvait du sang. C’est avec frayeur et dégoût qu’il trouva le corps de sa fille unique. Sa tête était séparée du reste du corps… Il tomba à genoux devant ce macabre spectacle… Le corps de sa fille, ou du moins ce qui l'en resté, baignait dans son propre sang. Tous les draps étaient imbibés de sang… Il ne pensait qu’à une chose, la vengeance, le coupable allait le payer de sa vie.  Une fois, « remis » de cette funèbre découverte, il se mit à la recherche de sa femme et partit en direction de la chambre nuptiale. Plus il s’en approchait, plus il voyait du sang frais, des traces de griffures. Le couloir qu’il longeait n’été que dévastation la bête avait ravagé tout sur son passage, meubles, tableaux et tous les autres objets de décoration mais ce qui le gênait le plus, ce qui l’inquiétait le plus, c’était la présence de sangs frais, presque sec et plus il s’approchait de la chambre plus il y avait du sang en abondance. Il craignait le pire mais une once d’espoir survivait en lui. Lorsqu’il arriva devant les portes de la chambre nuptiale, il prit une grande inspiration et ouvrit la porte d’un grand coup de « pied » !  Ce qu’il vit, n’était que mort et destruction. Des larmes commencèrent à perler au creux de ses yeux. Sa femme, était pâle, vidée de son sang, son corps était en lambeaux. Néanmoins, entier. Alors qu’il s’approcha du corps sans vie d’Anasthasia, il passa devant un miroir et tiqua sur le reflet, qu’il crut voir.

Au lieu de voir sa propre image, celui d’un homme, il vit une bête, un visage de Loup mais plus précisément de Worgen. Il frappa violemment le miroir d’un coup de poing mais ne vit pas sa main mais une patte. Une patte poilue blanche et surmontée de grandes griffes acérées.  
Il ne croyait pas ce qu’il voyait. Il se déchaîna contre le mur, après sa colère passée. Il regarda le mur et vit que les marques qu’il venait de faire étaient identiques à celles qu’il avait vues de partout. Il n’y croyait pas, il ne pouvait pas y croire. La bête qui aurait tué sa famille serait lui ? Non, impossible ! Ils les aimaient trop. Pourquoi aurait-il fait cela ? Que s’est-il passé ? Il l’ignore. La seule chose qu’il savait pour le moment, c'est que personne ne devait savoir. Il devait effacer toutes traces de ce massacre et disparaître. C’était sa seule chance de survie, si elle existe.  

Il enveloppa sa femme et sa fille dans des linges propres et les sortit par un passage que seul lui connaissait, Puis commença à mettre le feu de partout dans son Manoir et dès que les flammes étaient suffisamment puissantes pour que personne ne puisse les arrêter, le Baron sortit et récupéra les corps inertes d’Anasthasia et Priscilla, et pour la première fois, il prit attention aux odeurs qui l’entouraient. Il huma l’air et sentit une odeur, la seule qui pouvait faire ressortir la bête destructrice, celle du sang frais. Il courru vite, très vite vers le champ de bataille et se jeta dedans, tuant de nombreux réprouvés mais aussi un grand nombre de ses anciens partenaires. Il fut stoppé par plusieurs tirs de fusil. Avant qu’il s’évanouisse, les gilnéens qui l’entouraient lui demandèrent pourquoi il portait l’armure du Commandant Casteleven d'Aeramas, Dorian répondit qu’il était ce dernier. Et il tomba dans un profond coma. Pendant qu’il « dormait », Dorian fit un mauvais rêve. Il semblait revivre les meurtres de sa femme et de sa fille sauf que cette fois, il est bien éveillé et il est le protagoniste de cette tragique histoire.
Dorian ouvrit les yeux, tout lui semblait bien réel, comme si ce qu’il venait de vivre n’avais jamais existait malheureusement, il se réveilla avec une douleur atroce au niveau de son épaule gauche. Sa femme et un médecin s’affairait autour de lui. Il leur demanda ce qu’il se passait mais aucun des deux ne lui répondit. Le médecin dit à sa femme de prendre ses affaires et de partir avec la petite mais elle refusa. Elle voulait rester pour prendre soin de son cher et tendre. Le médecin lui dit qu’elle courait à une mort certaine si elle restait avec sa fille. Elle hésita un instant et s’en alla, les larmes aux yeux.

Le Baron ne comprenait pas ce qu’il se passait. Il re-posa sa question au médecin et celui-ci lui répondit qu’il avait était mordu par un Worgen Sauvage et que la malédiction allait bientôt faire effet. Il lui promit de faire ce qu’il pouvait pour ralentir la progression de la malédiction mais rien qu’il ferait ne pouvais la faire disparaitre.
Un craquement d’os se fit entendre et résonna dans la pièce.  Dorian hurla de douleur, le médecin tenta de fuir mais le Commandant l’empoigna et l’ordonna de rester pour lui administrer des anti-douleurs. Le médecin ne pensais qu’à sa survit mais s’exécuta sur le champ et resta regarder agoniser son maître.
Les craquements s’enchaînèrent et peu à peu Dorian se muta en Worgen. Les cris laissèrent place à des hurlements de Loup. Une fois, ça métamorphose fini. Dorian regarda le médecin qui se trouvait dans un coin de la pièce et lui dit tout en s’approchant de lui : « vous avez échoué, Docteur. Vous êtes renvoyé. » Dorian se jeta sur lui, telle une bête assoiffée de sang. Le Worgen réduit en charpie le pauvre homme. La bête avait goutté au sang et en redemander. Il sortit de la pièce et entendit des chuchotements, il se dirigea vers les bruits et se retrouva face à sa fille. Blottis contre sa peluche et recroquevillé dans son lit. Elle chuchota : « Papa ? » Le Wrogen assoiffé de sang ne la reconnaît pas et se jeta vers elle et la décapita d’un seul geste. Il s’étonna lui-même, il était devenu plus fort et plus puissant.

Anasthasia vit la scène, cria et courut en direction de la chambre nuptiale. La bête rigola et se mit à marcher dans la direction ou la femme courue. Il la rattrapa sur le chemin, il s’amusa avec sa proie, en la mordant, la faisant trébucher. La femme supplia le Worgen de la laisser vivre mais ce dernier n’écoutait, il ne pensait qu’à sa soif de sang. La femme continuait de fuir mais c’était peiné perdu. En la suivant, le Worgen détruisit tout sur son passage, des gerbes de sang éclaboussèrent le mur. Le Worgen s’arrêta un moment pour aucune raison visible, Anasthasia en profita pour s’enfermer dans la chambre nuptiale et s’y cachait. La bête au pelage blanc maculé de sang, sortit de ses pensées poussa un hurlement, elle se remit ensuite à chasser la femme. Une fois, arrivé devant la porte, il l’ouvrit sans forcer, la femme était dans le lit, les draps étaient imbibés de sang, elle se vidait peu à peu de son sang. Elle avait changé de discours, elle ne le suppliait plus de du laissé vivre mais elle voulait à présent mourir dans plus aucune souffrance. Le loup Blanc s’exécuta dans sa bonté. Cependant, une fois la femme exécutée, la bête commença à être pris d’un cas de conscience, petit à petit, il se rendit compte de ce qu’il venait de faire. Il venait d’exécuter de sang-froid les deux femmes de sa vie. Il ne savait pas comment réagir face à ça. Face à l’inconnue qu’était la soif de sang… Que pouvait-il faire ? Se donner la mort . À quoi bon ? Il ne croyait pas à la vie après la mort. Rejoindre les autres Worgens. S’ils y en avaient, il ignorait tout de ça … Il luttait contre toutes ses pensées qui le harcelait. Il marcha dans ce qui était son manoir et se heurta aux murs, aux meubles et tous obstacles qui se trouvaient sur son chemin… Il finit par être rattrapé par les douleurs de sa mutation et il n’arrivait plus à gérer tout ça : l’assassinat d’Anasthasia et de Priscilla, la malédiction qui faisait de lui un Worgen et la guerre qui faisait rage toujours dans son pays. Il finit par tomber dans les pommes …

Dorian se réveilla fou de rage et se débattit mais il était solidement attaché. Il ignorait où il se trouvait mais il était entouré de ses semblables. Un gilnéen s’approcha de lui et lui demanda : « Baron Casteleven d'Aeramas. ». Le Worgen au pelage blanc lui répondit par l’affirmative. Le lignéen lui demanda de lui prouver. Dorian lui demanda comment. L’homme lui posa diverses questions dont seul le Baron pouvait répondre. Il lui donna un antidote susceptible de contrôler la malédiction. Maéro la bu avec l’aide de l’homme et ils finirent par le libérer. Il rejoignit les restes de l’armée de Gilnéas et ils essayèrent de préparer la fuite du moins qu’ils le pouvaient… Mais le Loup blanc huma l’air et sentait l’odeur du sang encore… Il  sentit arrivé le sentiment de furie comme cela lui était arrivé chez lui… Mais il se maîtrisa du mieux qu’il le pouvait. Il resta en retrait pour empêcher l’armée Réprouvés d’avancer pendant que les survivants fuyaient. Il était resté avec un petit groupe de gilnéens. Dès que l’offensive réprouvée, le Loup Blanc commença à massacrer tout ce qui passait non loin de ses membres supérieurs. Il ne faisait pas la différence entre réprouvés et gilnéens, c’est ainsi qu’il fit reculait les réprouvés et tua tout le groupe qui était resté avec lui, une fois cela accomplis, il prit la fuite pour rejoindre les autres qui étaient partis plus tôt.

Plus, les jours passèrent plus l’armée Réprouvée gagnait du terrain et les gilnéens survivants se retrouvèrent acculés sur la côte mais ils furent aidés par le peuple Kal’Doreï qui les aida également à maîtriser la malédiction avec un rituel druidique ainsi Dorian pouvait reprendre forme humaine et reprendre le dessus sur cette faim insatiable de sang. Avant d’abandonner définitivement Gilnéas,  Dorian voulut accomplir une dernière chose : un dernier massacre. Il prit sa forme Worgen et massacra réprouvés et gilnéen qui combattit avec lui pour permettre aux civils de fuir avant l’armée, personne ne sut comment Dorian survécut à cette bataille. Les derniers prirent le dernier bateau restant pour Darnassus.

Après toutes ces mésaventures, Dorian sombra dans la folie, il ne se faisait pas à l’idée qu’il était LE coupable de la mort de sa famille. Il disparut, les seules nouvelles que l’on pouvait avoir de lui, c’était en regardant la rubrique « Nécrologique » des journaux. Il passa le plus clair de son temps à massacrer tout ce qui lui passait sous le nez… Sombra toujours plus dans la folie… Avec le temps, il disparut totalement des radars de ses anciens compatriotes et de ceux qu'il appela « amis »…
Revenir en haut Aller en bas
 
[Banni] Dorian Casteleven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commander: Emrakul banni, cinq nouveaux généraux autorisés
» Banni de habbo pour arnaque
» Banni d'Habbo !
» Dorian le furet
» banni ou pas?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le village de Havrefiel :: Habitants de Havrefiel :: Bannis-
Sauter vers: