AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mar 28 Nov - 12:53

Il n’était pas rare de voir Aurièle patrouiller dans le village, lame au clair, épée pointée vers le sol. Ce qui aurait été parfaitement rassurant pour une libératrice si elle n’avait pas eu l’air totalement à côté de ses bottines. Ainsi elle avait totalement ignoré un villageois qui la saluait, un autre avait du répéter deux ou trois fois ses inquiétudes concernant le puits qui risquait de geler et les loups qui rôdaient de plus en plus près.

« Trop de tensions ! » disait-on, d’autant plus lorsqu’un villageois était témoin des relations tendues entre Aurièle et le haut veilleur Barthoz… Certains auraient bien voulu voir se résoudre le conflit d’un bon combat dans la boue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Sam 18 Nov - 10:55

Tard dans la soirée de vendredi, Ewan et Aurièle reçurent la visite d'un petit bout de femme énergique dont la chevelure blond cendré était plus connue des hurleventois que de habitants d'Havrefiel. Ainsi Leizen Alrun fut la première représentante de la Chancellerie à rendre visite au village depuis le départ de son très controversé Commandant.

La fin de l'entretien laissa entrevoir une lueur d'espoir. Faible toutefois car la représentante de la Chancellerie n'avait prit aucune note. Allait-on seulement leur faire croire qu'ils avaient été entendu... ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 2
Age : 30 aine
Métier : Forgeron
Localisation : Hurlevent

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Ven 17 Nov - 18:32

Ce jeudi matin.

On aura vu le couple reçu plus tôt dans la semaine, arriver à Havrefiel de bon matin
Les deux se seront dirigés vers ce qui sera leur demeure à temps partiel déposer quelques affaires avant de prendre chacun la tâche pour laquelle ils ont été conviés.

La femme brune se sera rendue dans la forge et on aura pu voir de la fumée sortir de la cheminée… Chose qui n’était plus arrivé depuis des semaines.
Merhyl, puisque c’est son nom, aura commencé à nettoyer, ranger et trier ce que son prédécesseur aura laissé afin de faire un bilan des outils, et du potentiel mis à sa disposition.
Quelques coups de marteaux auront fini par retentir dans la journée, histoire d’annoncer au village que la forge reprend vie.

Elle aura établi une liste d’outils en piteux état, assez courte, cela dit, mais aura demandé des outils peu communs pour un simple forgeron.

- Et oui... Vous comprenez… J’aime créer des armes mais surtout des œuvres d’art et pour ça… Il me faut quelques petites choses en plus !


Pour les habitants curieux qui seront allés voir :




Dans l’après-midi, on aura vu Merhyl rejoindre l’infirmerie et le Docteur pour faire l’état des lieux et les besoins du nouveau médecin de Havrefiel en instruments.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Sam 4 Nov - 21:49

Il avait fallu un peu plus des trois jours escomptés pour débarrasser le fameux grenier, de nombreux « c’est pas à moi de le faire c’est pas mon b***** » et autre « Jette ! » « Non garde on ne sait jamais », quelques disputes rapidement réglées par un libérateur ou un veilleur.

Les volontaires pour apprendre à se défendre étaient formés par Unicae, en majorité des jeunes coqs qui voulaient avoir une chance d’impressionner la demoiselle mais aussi quelques femmes qui estimaient qu’elles se sentiraient plus en sécurité en sachant se défendre elles mêmes.

Il était aussi prévu que la grande salle de réunion soit aménagée en salle de classe, bien des rumeurs se répandaient quand à l’identité, l’apparence de ce futur maître d’école. Les jeunes femmes se demandaient s’il serait mignon, les enfants s’il serait sévère, les mères s’il réussirait à mettre un peu de plomb dans la cervelle de leurs garnements en herbe. Il n’y en avait qu’un qui ne se posait aucune de ces questions : Hoel jouait au libérateur. Il aimait à se cacher en haut des tours de guet pour « surveiller les environs ». Parfois il s’endormait mais une fois alors qu’il scrutait les bois. Une fois il cru voir une silhouette. Son imagination fertile lui fit croire au cavalier sans tête de la Sanssaint et c’est tout tremblant qu’il se blottit contre le muret. Il lui fallut une poignée de battements de cœur pour se risquer à un second coup d’œil… mais il n’y avait plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Recrue
Recrue

Messages : 3
Guilde : Havrefiel
Age : 35
Métier : Chasseur-Braconnier-Aventurier
Localisation : Sombre-Comté
Aime : Garon aime sa renarde Maya, l'alcool, l'aventure, les femmes, la chasse, les belles armures, donner du bonheur ou des emmerdes mais bon il est gentil quand même il aime aussi combattre et la nature.
Déteste : Les gens mal intentionnés

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 1 Nov - 14:35

Aujourd'hui Garon aura passé toute sa matinée à distribuer des peaux et des fourrures aux habitants pour mieux les aider à supporter les températures basses. Il aura aussi amené quelques épées en bois pour les enfants du village pour qu'ils puissent s'amuser un peu et se libérer de leur quotidien. Puis il aida les villageois en amenant quelques gibiers fraîchement chassés pour en même temps les réapprovisionner en nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 1 Nov - 13:38

Aurièle comme Ewan auront été peu présents depuis la fin de la semaine. On aura plus souvent vu la silhouette de Saleth Lowell, que ce soit à la porte ou patrouillant plus profondément vers le cimetière, ou même Garon et Maya pour de courtes visites.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Jeu 26 Oct - 12:57

Certains villageois auront la nouvelle lubie de grillager, voire de piéger leur jardin avec des tapettes à souris pour les plus excentriques !
A leur demander ce qui leur prend soudain, ils répondront qu'ils se protègent des étrangers cambrioleurs.
"C'ty pas c'gens qu'passent par l'dsus l'palissade d'lieu d'porte c'om d'voleurs".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mar 24 Oct - 12:37

Havrefiel n’était pas le village mort qu’on aurait pu croire. Il y avait une activité discrète, paisible, minutieuse qui s’y déroulait depuis quelques temps. Des visites que les habitants feignaient d’ignorer, parce que ces étrangers étaient perçus comme « des inconnus qui ne resteraient probablement pas ».

Il y avait ce couple qui se rendait régulièrement dans le cimetière, ou plus précisément dans la demeure isolée en haut de la colline. La « maison de m’sieur Ewan » comme on l’appelait fréquemment. Les fenêtres étaient occultées depuis le début de la location mais vu le panorama qu’offrait la demeure, rien de surprenant.

La caserne aussi avait reprit vie, le grand bâtiment n’avait qu’un seul occupant, le haut veilleur Unicae. Des premières rumeurs qui en courraient : elle essayait de ne pas mordre les villageois et eux essayaient de ne pas multiplier les contacts plus que nécessaire. De toute manière personne n’allait jamais à la caserne.

Sauf peut être « m’dame Aurièle pour remplir ses papiers ». Elle gribouillait souvent m’dame Aurièle. Elle clopinait aussi. Pas rassurant pour quelqu’un chargé d’assurer la sécurité du village. Elle ne venait pas à l’infirmerie m’dame Aurièle, même quand ils furent plusieurs à lui conseiller des emplâtres et autres attelles, parce que l’oncle, le chien ou le mari, avaient eu des maux semblables, que c’était ptet la goutte, une foulure ou pire une fracture !

L’une des tentes retrouva de l’activité aussi, Moraïa s’y étant installée. Elle avait la faveur des villageois avec ses petites attentions et les baumes qu’elle ramenait souvent à l’infirmerie. « Plus douce que m’dame Cinestra, et moins effrayante aussi » était l’avis général.

Goss était bien content. Grace à la pièce d’argent qu’il avait largement mérité, il avait pu se payer un whisky chez Ella, un bon bain chaud avec une donzelle pour compagnie. Surtout il n’avait plus à subir la mauvaise humeur de l’alchimiste. Bien sûr m’dame Deborah aurait du emmener son assistant plutôt, Brand était embauché pour ça après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Sam 14 Oct - 16:04

Les tours de guet étaient toujours vides la majeure partie du temps mais le village avait tout de même reçu de la visite. D’une femme au tabard des Veilleurs essentiellement, avec de quoi soigner les bobos du quotidien : la foulure d’une mauvaise chute, une vilaine ecchymose suite un accident de bricolage, Moraïa avait rapidement gagné leur sympathie par ses attentions.

Un visiteur soucieux était aussi venu s’entretenir avec Aurièle. Les adolescentes et les jeunes femmes en discuteraient les jours suivants, c'est qu'il en avait fait soupirer quelques unes.

Il se disait aussi parmis les plus enthousiastes que des fonds allaient être investis, que monsieur Fitzlane et certains habitants voudraient contribuer à redorer l’image du village, le faire prospérer tout en le protégeant.
Mais est-ce que ça voulait dire que le commandant Sombreval et la conseillère Cinestra ne reviendraient pas ? Nombreux étaient ceux à ne pas vouloir le croire, aussi taciturnes puissent-ils paraître, jamais ils n’abandonneraient le village !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Dim 8 Oct - 9:54

Les villageois se seront montrés des plus nerveux à la nouvelle de ce(s) meurtre(s). Aurièle elle aura essayé d'enquêter : qui étaient ces gens, s'ils avaient des ennemis, de la famille, si des objets ont été volés.

Bien sûr personne n'aura été témoin du crime, elle ne pouvait qu'espérer que cela ne se reproduirait pas. C'était le genre de chose qui apportait de l'eau au moulin de ceux qui commençaient à murmurer qu'ils devaient chercher la protection de leurs voisins de Sombre Comté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libérateur
Libérateur

Messages : 78

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Lun 2 Oct - 9:30

Au matin, l'abandon de Havrefiel aura été visible par absolument tout le monde, dans le village: pas une patrouille, pas un bruit dans les rues, pas l'éclat d'une lame ou la lueur d'une torche, RIEN. Et tandis que les habitants se posent des questions s'inquiètent, et se lamentent d'hors et déja, une silouhette rode, solitaire entre les batisses, à la recherche de quelque chose... ou plutôt de quelqu'un.

La silouhette, toute encapuchonnée, vétus de cuir et de lambeau pénétre dans la batisse d'une famille, fracassant le loquet de la porte d'un coup de pied. Un cries s'échappe, menaçant, puis le bruit d'une lame et plusieurs sanglot. Quelques minutes plus tards, l'homme en loque ressort, les bottes dégoulinantes de sang, avant de quitter Havrefiel à tout jamais.

_________________
"Certains sont motivés par l'honneur et l'altruisme.
Pour d'autres c'est la bourse qui pend à leur ceinture... et celles qui se trouvent en dessous."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Sam 30 Sep - 16:20

Aurièle n’en savait pas plus que les autres villageois et se trouvait bien en peine de les rassurer.

Aucun message dans la caserne, la plupart des affaires courantes laissées en plan, le bâtiment administratif déserté par le conseil. La plupart des armes et des munitions étaient toujours là, de même que les provisions dans la réserve, les barricades en place, les villageois seraient pourtant tranquilles !

Rassurés, ils ne l’étaient pas vraiment, soupçonnant la rouquine de leur cacher des choses. Elle passait beaucoup de temps à Sombre Comté, beaucoup de temps « dehors » sans qu’on ne sache où.
L’hiver n’allait pas tarder et certains des villageois la voyaient déjà comme une future bouche inutile à nourrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 188
Age : 37 ans
Localisation : Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur http://www.havrefiel.com
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Ven 29 Sep - 18:43

Les membres du Conseil ainsi qu'une grande partie des Libérateurs et des habitants de Havrefiel ont disparu du village, du jour au lendemain, sans donner de raisons et en toute discrétion.

Le village est désormais laissé à l'abandon, du moins par sa direction, et pas un habitant ne peut donner la moindre explication à ces départs si soudains. La confusion est totale dans l'esprit des villageois et une crainte se fonde peu à peu parmi eux : Qu'allons devenir ? Qui nous protégera des monstres qui rôdent autour du village ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Recrue
Recrue

Messages : 25
Guilde : Havrefiel
Age : 39 ans
Métier : Chasseur/Dompteur/Coutelier
Localisation : Havrefiel
Aime : La chasse, mais aussi élever ses bêtes comme tout bons dompteurs qui se respecte. Il passe aussi le plus clair de son temps libre comme coutelier dans l'échoppe "Le poignard d'Havrefiel". Il est aussi penseur et écrivain du catalogue mensuel "Le Poignard d'Havrefiel" seulement quand le rhum l'inspire...


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Ven 22 Sep - 22:03




Le dompteur se faisait rare ces derniers temps, certain habitant de Havrefiel dise l'avoir aperçu dans les bois et d'autre avec les veilleurs à Sombre-comté, pourtant ce matin-là c'est bien à Havrefiel qu'on l'aperçut revenir avec un étrange oiseau à son bras pour finalement disparaître au fond du village dans une tante...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Jeu 21 Sep - 20:31

Ceux qui dormaient au baraquement ne voyaient guère Aurièle. La libératrice patrouillait essentiellement dans le cimetière, accompagnant volontiers Leo ou devisant avec Leyndria quand elle croisait la fossoyeuse. A la beuverie improvisée de Teliassin, Aurièle aura préféré une proposer une passe d’arme à Brand, l’encourageant à devenir libérateur.

Son temps libre était partagé entre cette enquête dans les Marches de l’Ouest à la recherche de Shylzana, et les soirées à Sombre Comté où elle tachait de se faire accepter par les Veilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libérateur
Libérateur

Messages : 78

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 20 Sep - 13:57

Un chariot de tonneaux est arrivé aux portes du village récemment, tiré par deux chevaux et conduit par un paysan. Contenant de la gnôle artisanale a distribuer a tout les libérateurs et un peu, aussi, aux villageois mais en petite quantité cependant. Teliassin a acheté a prix coûtant ce petit cadeau, sans qu'on sache pourquoi. Par pur caprice ou bien pour fêter quelque chose? En tout cas, lui, s'est saoulé jusqu’à plus soif le soir même, braillant des chansons avec les volontaires et échangeant quelques poings avec un libérateurs, avant de s'effondrer dans un coin, le sourire aux lèvres. Une soirée animée a Havrefiel.

_________________
"Certains sont motivés par l'honneur et l'altruisme.
Pour d'autres c'est la bourse qui pend à leur ceinture... et celles qui se trouvent en dessous."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Habitant
Habitant

Messages : 13
Age : 23 ans
Métier : Assistant / Homme à tout faire
Aime : Apprendre - Profiter de la vie - L'argent
Déteste : Les surprises - Les races inférieures - Le "Mal"

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Lun 18 Sep - 14:12

"L'avez vous vu ?" "Non." "Oui !" "Je crois bien que..."

Brand n'a en rien disparu du village et rôde toujours près de sa tente qu'il considère comme sa demeure fétiche. Le frêle humain poursuit ses tâches comme à ses habitudes, mais restant très discret. Si bien qu'il est impossible de le croiser, sauf en cas de rares occasions, et jamais bien plus d'une minute. Que vous dira t-il ? Eh bien, qu'il est fatigué mais heureux de (sur)vivre à Havrefiel. Qu'il se porte bien et que ses entrainements se poursuivent sans relâche.

Aaah oui, pour le coup, il joue régulièrement de l'épée les soirs, et parfois même les matins, lorsque que l'aube côtoie la rosée. Devenir un mercenaire serait sa nouvelle idée, et contrairement à ses autres folles lubies, celle-ci semble des plus sérieuses. Il en abandonnerait presque le laboratoire de dame Cinestra et son rêve de devenir un apothicaire... A quoi bon, après tout ? Puisque gagner sa vie en tuant des monstres rapportent bien plus que de vendre des potions et recoudre des plaies, alors autant s'égailler aux armes blanches et à poudre !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libérateur
Libérateur

Messages : 78

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 13 Sep - 8:14

Teliassin rentra a Havrefiel, l'air plutôt satisfait, d'assez bonne humeur comparé a ses habitudes. Sitôt passé les portes du village il se sera offert une bière avant d'aller dormir d'un sommeil mérité. L'ancien sergent n'est pas du genre à sourire, vraiment, aussi simplement et cela aura pu éveiller la curiosité de certains. Toutefois, rien sur lui ne permettrait de savoir ce qu'en est la cause.

_________________
"Certains sont motivés par l'honneur et l'altruisme.
Pour d'autres c'est la bourse qui pend à leur ceinture... et celles qui se trouvent en dessous."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Visiteur
Visiteur

Messages : 4

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 6 Sep - 17:24

Il ne savait pas quoi, mais il faisait nul doute qu'il y avait bien eu une couille dans le potage.
Il voyait s'envoler ce démon de trois mètres de haut et entre ses gros doigts bouffis, ce worgen inconscient - dans les deux sens du terme -
Dans un geste de désespoir, il jette son grappin en direction du démon afin que ce dernier lâche sa proie. Que nenni, le démon entraine Ethan dans folle course, le grappin s'étant incruster dans ses ailes et le déséquilibrant. Se faisant tirer il réussi tant bien que mal à prendre appui contre un rocher et tire d'un coup sec de ses dernières forces.

Le worgen est jeté au sol, EThan libère son grappin et va à la rencontre de Siscoï, le démon s'étant éloigné.

Après une rapide inspection des blessures du Worgen et des soins sommaires, ou plutôt avec les moyen du bord : bout de bois et chemise en guise d'atèle si besoin ainsi que bandages avec les restes d'une chemise, il hisse avec beaucoup de difficulté le poids mort, prévoyant il avait pris de la corde pour que le groupe puisse escalader, il s'attachera le worgen dans le dos.

Pour être honnête vu le poids du bestiaux, l'idée d'en faire une descente de lit lui traversa l'esprit, il n'en avait pas et cela aurait été bien plus pratique à transporter sauf qu'il n'était pas fan de ce genre de trophée, il en appréciait d'autre bien plus esthétiques.

Au petit matin, il arriveront enfin à la ferme, au point de départ de cette soirée , il y retrouvera Merhyl et qui d'autre aura attendu.
Inutile de préciser que le médecin sera exténué néanmoins il proposera de s'occuper du worgen sur Hurlevent si personne ne peut le prendre en charge à Havrefiel.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Conseil
Membre du Conseil

Messages : 33
Age : 25 ans
Métier : Libératrice d'Havrefiel

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mar 5 Sep - 7:57

Son trajet de « patrouille » se concentrait vers le cimetière. Si officiellement, Aurièle guettait ces fameux chevaliers de la mort dissident, elle gardait un regard vigilant sur la portion du cimetière où avait disparu l’ex-maire Butchnel.

Veiller toute la nuit n’était pas un problème et la rouquine trouva sans mal une branche basse comme point d’observation pour la majeure partie de cette garde improvisée.

Les questions soulevées par ce retour inattendu étaient nombreuses. Deborah n’avait pas fait montre d’un enthousiasme excessif en revoyant Butchnel. La rouquine ne s’était bien sûr pas attendue à ce qu’elle lui saute au cou, mais pas la moindre ombre de sourire n’avait étiré ses lèvres. Difficile d’en déduire quoique ce soit.

Au lendemain, la rouquine prit un griffon pour Hurlevent. Bien emmitouflée dans sa capeline, elle aurait prit la direction du port en prenant soin de contourner la grande place de la cathédrale. De là, elle détailla les manœuvres jusqu'à en aborder un avec qui elle plaisanta tout le temps de sa pause du midi. Barolf aurait-il déteint sur elle ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergent
Sergent

Messages : 46
Age : 30 ans
Métier : Mercenaire casseuse de bouches
Localisation : Hurlevent
Aime : L'alcool, la baston, l'or.
Déteste : Le mauvais alcool, les méchants mais surtout les pas gentils !

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 30 Aoû - 1:23

Ces derniers jours furent des plus agréables pour la plupart des habitants et Libérateurs d’Havrefiel, le temps était aussi clément qu’il peut l’être dans ces bois, le danger écarté du village par les grandes murailles qui l’entourent. Tout semblait aller pour le mieux et l’ambiance était agréable…

En effet, il manquait Sunnevah, le bulldog, la chieuse, le tas de muscle ou encore la connasse comme tant aiment l’appeler. Elle disparut une bonne semaine sans donner de nouvelles, en même temps, qui serait assez fou pour en vouloir et ne pas simplement se réjouir ?

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et elle finit par revenir au village en trombe, chevauchant un grand griffon Marteau-Hardi, plus large que ses congénères élevés dans la Cité Blanche, elle atterrit dans le village et menaça le griffonnier de servir de repas à « Cisco » s’il ne s’en occupait pas bien, et ainsi on apprit le nom de cette nouvelle monture.

La plupart des villageois se diront qu’elle l’aura simplement volé, ou acheté, mais pour une fois elle leur répondit par autre chose qu’une simple insulte, et leur expliqua qu’après s'être renseignée auprès de divers griffonniers et monteurs des dites bêtes, elle aura opté pour les griffons les plus endurants et impétueux qu'il soit, ceux dressés par le clan Marteau-Hardi.

Mais ces nains très fiers ne vendent pas leurs griffons comme cela, et leurs bêtes ne se laissent pas adopter sans mal. Aussi, il lui fut proposé au lieu de payer un griffon, de payer l'entrainement et le dressage à leurs côtés.

Ainsi, Sunnevah passa une bonne semaine dans le territoire Marteau-Hardi, vivant avec eux, montant avec eux, buvant avec eux, chassant avec eux. En partant de l'apprivoisement d'un de leurs griffons, à des leçons de montée, de beuverie, puis de comportement (du griffon, pas du sien, malheureusement), pour finalement dans les derniers jours effectuer quelques perfectionnements sur la stature et les mouvements en vol.
Même ainsi, c’était trop court, mais elle y mit l’or et la bière nécessaire pour les convaincre, et elle se fit entrainer jour et nuit sans relâche.

Tout cela résultat en un griffon ... Eh bien, hardi, comme on pourrait s'y attendre. Amical seulement avec sa maîtresse et méfiant voir défiant avec tout autre personne s'en approchant, il obéit à n'importe quel ordre... en général, et se prouve être un compagnon utile autant que dangereux, pour son propriétaire comme ses ennemis, à l’image de sa maitresse.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Recrue
Recrue

Messages : 25
Guilde : Havrefiel
Age : 39 ans
Métier : Chasseur/Dompteur/Coutelier
Localisation : Havrefiel
Aime : La chasse, mais aussi élever ses bêtes comme tout bons dompteurs qui se respecte. Il passe aussi le plus clair de son temps libre comme coutelier dans l'échoppe "Le poignard d'Havrefiel". Il est aussi penseur et écrivain du catalogue mensuel "Le Poignard d'Havrefiel" seulement quand le rhum l'inspire...


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Dim 27 Aoû - 22:45



Il est dit qu'une nouvelle échoppe se montait à Havrefiel, plus particulièrement une boutique spécialisée dans les couteaux et mettant en avant l'artisanat de plusieurs branches de métier pour élaborer des poignards de qualité fabriquée et pensée à Havrefiel.

Sous l'initiative d'un dompteur et coutelier chauve, la boutique se nommait "Le poignard d'Havrefiel" elle recrutait ainsi plusieurs artisans, allant du forgeron à l'ingénieur, aux chasseurs de peaux... Le but de cette boutique est de promouvoir la qualité des couteaux d'Havrefiel et remonter l'économie du village ensemble.

Un catalogue "Le poignard d'Havrefiel" permettait ainsi aux Havrefiellois de regarder le travail effectuer sur chaque couteaux et de découvrir les nouveautés mises en vente. On peut retrouver aussi dans les numéros du "poignard d'Havrefiel" une page d'actualité sur Havrefiel et le bois de la pénombre.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libérateur
Libérateur

Messages : 10
Age : Adulte
Métier : Imprévisible

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: "Regardez donc le bel oiseau qui voltige haut au-dessus de vous"   Mer 23 Aoû - 19:22

Ce soir-là, tout ne pouvait être plus calme à Havrefiel, là, dans ce petit village éclairé par les rayons de lune filtrés en traversant l'ombrage des arbres et leur couronne dégarnie. Le vent frais caressant les buissons ainsi que les herbes frémissantes, ce son délicat accompagné par le hululement d'une chouette ou deux. L'odeur fumante si appréciable du feu de joie au centre de ce village à la fois sinistre et charmant à sa manière, le foyer crépitant, les flammes ondulantes, elles offraient même une élégante valse aux ombres sur les murs. Pourtant, ce calme-là, plaisant, ne pouvait pas durer plus longtemps... Aux portes, après même 22 heures 15, quelqu'un se "présenta" devant la palissade.

"Qui êtes-vous" ? Cria le libérateur en observant un homme vêtu d'une épaisse fourrure brune sur le dos, encapuchonné par celle-ci, il se tenait sur une jument blanche, robuste. L'homme était visiblement armé jusqu'aux dents, des haches, un long estramaçon à manche longue, un bouclier orné par des peintures de guerre blanches, d'autres rougeoyantes. Sa monture et lui-même étaient chargés, il devait faire un long voyage assurément qui se terminait semblerait-il ici. 

Le guerrier redressa ensuite sa tête légèrement, on distingua à peine des yeux azurés, pâles, une barbe très courte ainsi qu'une longue mèche dorée tombant sur son torse, lisse. Il portait à son buste un médaillon scintillant sous le reflet de la lune blême, difficile de savoir ce qu'était sa forme à cette distance. Il rétorqua ensuite après un silence de mort : 

"Pauvre ignare, va déjà me préparer deux bonnes bières si tu ne veux pas que j'arrache ta peau pour la faire cuire avec du gros sel et t'offrir un long périple douloureux vers l'abysse ! Ouvre ta maudite porte et laisse passer Alexandre !"

La plupart des libérateurs se regardèrent, certains craintifs quant à ce personnage visiblement peu amical, mais il ne se fit pas attendre... La porte s'ouvra en grand en laissant passer ce guerrier. Certains Havrefiellois semblaient avoir peur de lui, d'autres étaient en admiration, et les quelques ignorants ne le connaissant pas se risquaient à demander aux autres qui il était, la plupart se moquèrent d'eux et de leur inconscience. Cet Alexandre continuait de traverser la petite foule du soir qui la scrutait, une fois devant la statue, il confia sa jument pour l'emmener aux écuries, il rejoignit lui-même le feu de Havrefiel, n'attendant que peu pour avoir sa commande. Il se mit alors à boire avec quelques libérateurs qui tentaient de savoir ce qu'il était devenu, comment se faisait-il qu'il ait autant changé ? Les côtés de son crâne étaient rasés, seul lui restait une longue crête dorée allant en arrière, terminant au milieu de ses omoplates. Il avait de nouvelles cicatrices, de nouvelles histoires de ses périples, de nouvelles armes magnifiques, excepté sa fidèle épée, mais malgré tout ça, il avait gardait son air froid, imprévisible, instable.

Après une soirée pareille, rapidement, tous au petit bourg savaient que le second du commandant était rentré, mais au petit matin... Où était-il ?

_________________
"Le bel oiseau voltige en rond au dessus de vous tout en vous scruttant, souriez, votre âme se perdra à son dernier chant" - A.M.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morte
Morte

Messages : 9
Guilde : Havrefiel
Age : Jeune
Métier : Mercenaire
Localisation : Hurlevent
Aime : L'alcool, les hommes, les femmes, les fusils, les épées, l'argent, les arcs, les dagues, les haches, les masses; les arbalètes.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 23 Aoû - 15:42

Des rumeurs racontent qu'une recrue est morte il y a peu de temps, Nayell Dansenuit, les gens savait qu'elle devenait des plus étrange, elle n'était presque plus ici, elle changeait de caractère chaque minutes et certains savaient qu'elle avait une réputation de traînée, très peu, voir personne ne vont pleurer sa mort, Garon Barolf verra le corps de l'elfe étalée dans son lit, nue, une bouteille de rhum brisé à côté, l'alcool lui aura provoqué une crise de foie qui lui aurait été fatal, une mort banale que certains aurait aimé voir plus sanglante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Libérateur
Libérateur

Messages : 78

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   Mer 23 Aoû - 10:47

L'ancien sergent est finalement de retour. Hier soir, l'encapuchonné s'est présenté aux portes, le visage émacié et l'air décharné, amaigris par les mois et la longue chasse. Les miliciens ne l'ont pratiquement pas reconnu sur le coup, à tel point il a changé mais a la lueur d'une torche et à la vue de ses deux lames dans son dos et de son éternelle gourde à alcool fort, il n'a finalement fait plus aucun doute sur l'identité de l'étranger demandant portes ouvertes.

Rejoignant rapidement le commandant, et saluant quelques nouvelles têtes, il se sera longuement entretenu avec lui dans son bureau, autour d'une bouteille de Vodka de première qualité. Quelques rires auront filtrés à travers la porte, et quelques grognements aussi. De bonnes et de mauvaises nouvelles, quelques souvenirs échangés entres les deux hommes, ravivant quelques aventures passées. Ils auront parlés jusqu'à l'aube, évoquant nombre sujets certains anodins, d'autres plus sérieux, voir secrets.

Que présage le retour de Teliassin Aranaï, pour Havrefiel? Des ennuies ou de bonnes nouvelles? Les jours à venir le diront... En tout cas il ne perd pas de temps pour se rincer le gosier, fut-ce au déplaisir de la gérante de la taverne, au souvenir de quelques un.



_________________
"Certains sont motivés par l'honneur et l'altruisme.
Pour d'autres c'est la bourse qui pend à leur ceinture... et celles qui se trouvent en dessous."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Instants de vie, rumeurs, ragots & légendes urbaines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Légendes urbaines du jeux vidéos !!
» Légendes urbaines...
» Créatures urbaines - La chronique des trucs !
» La semaine Halloween
» Légendes Urbaines ou Creepypastas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le village de Havrefiel :: Rumeurs, ragots & instants de vie-
Sauter vers: